« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄     1     ►►

Et si on s'envoyait des poèmes
Auteur : Poeteetc 
1/5

Date :    18-08-2014 18:18:12


Et si on s'envoyait des poèmes

Des poèmes d'auteurs connus, moins connus, d'ami(e)s, et de nous aussi, bien entendu !

Pour le plaisir de la découverte, de les relire, pour l'évasion, pour des milliers de bonnes raisons que nous pouvons avoir les uns et les autres.

Et les commentaires sont, eux aussi, les bienvenus. Bien entendu

Nous avions commencé dans le "Salon de thé", mais ils disparaissaient vite sous le flot des topics, c'était dommage !



Ta main



Toutes les mains

Sont aventure,



Partent pour toucher,

Se savoir alors,

Se résumer.



Dans toutes les mains

Gronde la fureur

Qui permet aux rocs

De tenir encore.



Toutes les mains ruminent

L'histoire de la terre,

Tremblent de cette histoire.



Parmi ces mains, la tienne

Emerge de l'histoire

Et se souvient de moi.



Guillevic

Auteur : Herminig  
2/5

Date :    15-08-2017 18:30:44


Un p'tit tour au Portugal :





José Régio – Carrefour



De si nombreux chemins s'emmêlaient

— Ah ! Filet sur l'abîme ! — devant mes pas,

Que je suis resté là, les bras ballants,

Regardant les autres qui passaient...



Et tous ceux qui passaient m'appelaient :

— Viens avec nous en quête de l'Espace !

Mais moi je les regardais, d'un œil vitreux...

Et tous, avec dédain, s'en allaient...



Car c'était mon chemin — le mien ! — que je cherchais

Et mon chemin c'était ou bien suivre les autres

Ou rester pour toujours seul et immobile.



Je suis resté. Je suis moi. Tout seul ! Et un jour,

Toi, vent qui me pousses aujourd'hui en vain,

Tu sèmeras ma poussière sur tous les autres !



***



José Régio (Vila do Conde, Portugal, 1901-1969) - Claridade, N°2 (Avril 1929) - Le fertile désespoir (L’Escampette, 1995) - Traduit du portugais par Isabel Meyrelles
Auteur : Poeteetc 
3/5

Date :    18-08-2017 08:47:57


BON TROISIÈME ANNIVERSAIRE AU BATEAU POÈME !



18 AOÛT 2014 - 18 AOÛT 2017



18 août 2014 "Si on s´envoyait des poèmes !!!???"

, ça marchera ou ça ne marchera pas...ET ÇA A MARCHÉ ! Puisque, trois ans plus tard, le bateau-poème poursuit sa croisière

Je ne m´attendais pas à un tel succès. C´est inédit.



Il est temps, pour moi, d´informer les 30 contributeurs/trices (écrasante majorité de femmes du bilan de ces trois années de traversée en haute mer. Malheureusement, par la faute d´un ordinateur défectueux - ah les temps modernes - les poèmes déposés entre le 19 août 2014 et le 6 janvier 2015 sont tombés à la mer corps et biens. Mais l´une ou l´autre d´entre vous les ont peut-être repêchés

Mais tout de même !!!



604 Poèmes

30 Contributeurs/trices

Trio de tête, avec plus de 100 poèmes : Poeteetc - Dan6456 - Herminig

428 Poèmes d´Auteurs

Auteurs les plus cités :

22 Jacques Prévert 19 Victor Hugo 16 Paul Eluard

14 Charles Baudelaire 13 Paul Verlaine 12 Alfred de Musset

Poème le plus cité : Liberté , de Paul Eluard



Trois ans.

Il y a un temps pour tout, et pour moi qui ai lancé le bateau-poème, de descendre à terre.

Une autre croisère a déjà commencé, pilotée par Herminig.

Je lui souhaite "Bon vent"

"Larguez les amarres"



Philippe
Auteur : Herminig  
4/5

Date :    19-08-2017 09:50:45


Bonjour Philippe,



Et bien, bravo pour ton analyse et compte rendu ! Respect



Cela a du te demander du temps sur trois ans !! En même temps, je trouve très intéressant d'avoir pensé aux auteurs les plus cités.



Et en même temps, bizarrement, je n'ai pas été étonnée de constater la répétition du poème "Liberté" d'Eluard même si d'un point de vue psychologique ce poème est pris souvent pour son aspect romantique et ici sur OVS a dû être placé au moment de quelques évènements particuliers (à vérifier).



D'autant que je pense qu'en général les gens prennent ce mot dans son concept absolu d'action dans le mouvement, d'aspiration sans prendre toutefois la mesure de l'ensemble des aspects que cela engendre :

le choix, l'engagement, la responsabilité, limites et illimités, respect et chaos, liberté des uns s'arrêtant aux libertés des autres.....etc . mais il reflète aussi le refus d'enfermement, de soumissions, de contraintes et de séquestration et toutes ses ambivalences entre la liberté intérieure et extérieure ; la liberté individuelle, collective ; et c'est aussi ce que reflète en partie ce poème écrit durant la seconde guerre mondiale sous l'occupation allemande comme un chant de lutte et d'espoir, un hymne à la vie.

Pour ceux que ça intéresse, j'ai trouvé une analyse facile du poème :



http://commentairecompose.fr/liberte-paul-eluard-analyse/





Je vais tâcher de te retrouver les bouteilles de poèmes jetés à la mer et de te les envoyer Philippe ! (Je t'envoie cela en MP).

Auteur : Herminig  
5/5

Date :    03-09-2017 10:52:54


Prière



Que l’innocence demeure

qu’il lui soit donné de pouvoir se perdre dans l’inutilité de ce monde

qu’elle soit suffisamment forte pour oublier de le clamer

que dans son silence où elle éclaire il n’y ait pas d’obstacle à son silence

qu’elle soulève ce monde las et danse dans sa poussière

que son sourire de fleur soit à jamais inscrit sur mes lèvres lorsqu’elles deviendront givre

qu’elle soit l’innocence à jamais.

Que d’aucuns puissent s’en saisir qui voudront sauter hors du bourbier



*

Pierre-Albert Jourdan (1924-1981) – Le bonjour et l’adieu (Mercure de France, 1991) - Translated by Mary Ann Caws

◄◄     1     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0533s