« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄     1     ►►

troisième anniversaire de la poésie chez OVS
Auteur : Poeteetc 
1/6

Date :    19-08-2017 14:07:40


Bonjour à toutes et à tous, ami(e)s ovésien(e)s de la poésie



Pour celles et ceux qui, un jour ou l´autre, et même à plusieurs repises, ont pris plaisir à lire des poèmes déposés sur le bateau-poème, mais aussi pour celles et ceux qui ne sont pas encore montés à bord,

vous trouverez le bilan de cette belle et inédite croisière poétique, datée d´hier, sur

Et si on s´envoyait des poèmes"

Belle et bonne lecture...et peut-être à bientôt !

Philippe
Auteur : Herminig  
2/6

Date :    03-09-2017 11:00:38


Poeteetc 53/55

http://lorient.onvasortir.com/forum_read.php?page=last&idf=3&id=2837971





Date : 18-08-2017 08:47:57



BON TROISIÈME ANNIVERSAIRE AU BATEAU POÈME !







18 AOÛT 2014 - 18 AOÛT 2017







18 août 2014 "Si on s´envoyait des poèmes !!!???"



, ça marchera ou ça ne marchera pas...ET ÇA A MARCHÉ ! Puisque, trois ans plus tard, le bateau-poème poursuit sa croisière



Je ne m´attendais pas à un tel succès. C´est inédit.







Il est temps, pour moi, d´informer les 30 contributeurs/trices (écrasante majorité de femmes du bilan de ces trois années de traversée en haute mer. Malheureusement, par la faute d´un ordinateur défectueux - ah les temps modernes - les poèmes déposés entre le 19 août 2014 et le 6 janvier 2015 sont tombés à la mer corps et biens. Mais l´une ou l´autre d´entre vous les ont peut-être repêchés



Mais tout de même !!!







604 Poèmes



30 Contributeurs/trices



Trio de tête, avec plus de 100 poèmes : Poeteetc - Dan6456 - Herminig



428 Poèmes d´Auteurs



Auteurs les plus cités :



22 Jacques Prévert 19 Victor Hugo 16 Paul Eluard



14 Charles Baudelaire 13 Paul Verlaine 12 Alfred de Musset



Poème le plus cité : Liberté , de Paul Eluard







Trois ans.



Il y a un temps pour tout, et pour moi qui ai lancé le bateau-poème, de descendre à terre.



"Larguez les amarres"



Philippe
Auteur : Herminig  
3/6

Date :    03-09-2017 11:23:45


Bon anniversaire et bravo pour ce travail de synthèse Merci Philippe :-)



C'est la rentrée ???? Septembre pleure



Pluie en continue,



Corne d'abondance sur Terre



Prière de quiétude







Prière



Que l’innocence demeure

qu’il lui soit donné de pouvoir se perdre dans l’inutilité de ce monde

qu’elle soit suffisamment forte pour oublier de le clamer

que dans son silence où elle éclaire il n’y ait pas d’obstacle à son silence

qu’elle soulève ce monde las et danse dans sa poussière

que son sourire de fleur soit à jamais inscrit sur mes lèvres lorsqu’elles deviendront givre

qu’elle soit l’innocence à jamais.

Que d’aucuns puissent s’en saisir qui voudront sauter hors du bourbier



*



Pierre-Albert Jourdan (1924-1981) – Le bonjour et l’adieu (Mercure de France, 1991) - Translated by Mary Ann Caws



Auteur : Herminig  
4/6

Date :    12-09-2017 19:27:38


Pär Lagerkvist – Je veux rendre grâce aux fleurs et aux nuages…



Je veux rendre grâce aux fleurs et aux nuages,

aux arbres et au ciel de l'été,

à la fraîcheur du matin

comme au vent du soir qui effleure la bruyère.

Tel celui qui quitte un foyer accueillant

où rien ne lui manqua, où tout lui fut donné,

ainsi je veux rendre grâce pour celui où je vécus, le foyer

des hommes.

La main sur le portail je veux regarder en arrière, comme

pour me souvenir de ce que je quitte.

Ensuite je veux sans foyer aller de l'avant.



***



Pär Lagerkvist (1891–1974) – Aftonland (1953) – Pays du soir (Arfuyen, 2005) - Traduit du suédois par Gunilla de Ribaucourt
Auteur : Poeteetc 
5/6

Date :    14-09-2017 11:55:58


Rémy de Gourmont (1858 - 1915)

Poète, romancier, journaliste et critique d´art, il était proche des symbolistes.



Les cheveux



Simone, il y a un grand mystère

Dans la forêt de tes cheveux.



Tu sens le foin, tu sens la pierre

Où des bêtes se sont posées ;

Tu sens le cuir, tu sens le blé,

Quand il vient d'être vanné ;

Tu sens le bois, tu sens le pain

Qu'on apporte le matin ;

Tu sens les fleurs qui ont poussé

Le long d'un mur abandonné ;

Tu sens la ronce, tu sens le lierre

Qui a été lavé par la pluie ;

Tu sens le jonc et la fougère

Qu'on fauche à la tombée de la nuit ;

Tu sens la ronce, tu sens la mousse,

Tu sens l'herbe mourante et rousse

Qui s'égrène à l'ombre des haies ;

Tu sens l'ortie et le genêt,

Tu sens le trèfle, tu sens le lait ;

Tu sens le fenouil et l'anis ;

Tu sens les noix, tu sens les fruits

Qui sont bien mûrs et que l'on cueille ;

Tu sens le saule et le tilleul

Quand ils ont des fleurs plein les feuilles ;

Tu sens le miel, tu sens la vie



Qui se promène dans les prairies ;

Tu sens la terre et la rivière ;

Tu sens l'amour, tu sens le feu.



Simone, il y a un grand mystère

Dans la forêt de tes cheveux.
Auteur : Herminig  
6/6

Date :    06-10-2017 17:32:58


mmmmh que de senteurs !



J'adore mes chaussures !



C'est que pas après pas on en a fait du chemin ensemble !

J'ai marché dans l'herbe là où les chiens sont interdits, tapé dans les murs pour les faire s'effondrer.

C'est sûr j'en ai fait de la route avec elles, trainant dans les ruelles des rêves, des routes qui mènent ailleurs.

Mes chaussures je les porte dans mon coeur. A chaque battement c'est un pas de plus.

Avec mes chaussures j'ai marché sur le bleu du ciel,

Arpenté les arcs-en-ciel, grimpé sur les plus hautes montagnes, les plus beaux gfratte-ciel, attrappé le soleil.

J'adore mes chaussures !

Lorsque je contourne délicatement la première fleur du printemps.

J'entends dans mes talons ds gravillons parcelles d'imaginaire, qui errent, qui errent, roulent et chantent.

Mes lacets sont des papillons sur les pentes douces des collines de cuir.

Avec mes chaussures on a fait le tour des océans. Séduire la houle, les couchants du soleil. Découvert les îles et leurs palmiers.

J'ai ouvert les sentiers avec mes souliers, écoutant gazouiller les oiseaux.

Ça vole les oiseaux. Mes chaussures volent aussi !

J'ai réussi à attraper la lune et aussi la voie lactée.

Une étoile vient de filer, comme les voiles emportant le voilier au-delà de l'horizon.

Avec mes chaussures pour compagnons, j'ai goûté la saveur fantôme furetant de-ci de-là.

Mangé des champignons lelong de l'automne.

J'ai marché dnas la neige, dnas les flaques d'eau. Flic, flac, flic, flac, flic, flac, ...

Sur mon album de souvenirs il y a la trace de mes chaussures.

J'adore mes chaussures !

 

Murielle VANDERPLANCKE

◄◄     1     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0256s